Amela Du Bessey – Bien Élevées

Amela, Louise, Philippine et Bérengère sont sœurs. Elles travaillaient dans la distribution, la banque, le marketing et l’urbanisme. Elles ont fait converger leur parcours et ont uni leurs compétences pour créer Bien Élevées, une maison d’agriculture urbaine.

Comment est née l’idée de faire pousser du safran sur les toits ?

Amela Du Bessey : Nous sommes parisiennes mais nous avons des racines campagnardes. Nous étions en quête d’une activité qui conjugue notre envie de nous rapprocher de la nature et notre souhait de mener un projet commun en nous appuyant sur nos complémentarités. En parallèle, nous avons eu l’opportunité de participer à « Parisculteurs », un appel à projets lancé par la Mairie de Paris dans le cadre de la végétalisation de Paris, dont nous avons été lauréates.

Nous avons choisi de cultiver du safran car cette plante est passionnante en terme culturel, gastronomique et botanique. Elle pousse très bien en ville car elle a un cycle végétatif inversé. Elle est en dormance l’été et fleurit à l’automne quand la ville est un peu triste. C’est un végétal résilient qui pousse en bacs sur les toits, dans des conditions compliquées, sans irrigation. Par ailleurs, son aspect économique n’est pas négligeable. Dans le cadre d’une agriculture urbaine, on dispose de petites surfaces et le prix élevé du safran rend le projet économiquement viable. »

 

Pouvez-vous nous présenter l’activité de Bien Élevées ?

Amela Du Bessey : « Bien Élevées est une maison d’agriculture urbaine qui cultive du safran sur les toits de Paris, mais peut-être aussi bientôt dans d’autres villes de province et d’Europe. Nous commercialisons le safran pour la gastronomie, mais nous fabriquons aussi des produits dérivés : des biscuits, des bonbons, des nougats et prochainement des cosmétiques. Enfin, nous proposons aux Parisiens des ateliers autour du safran : récolte, émondage, plantation et bientôt de fabrication de cosmétiques. »

Comment Antoine Bassi de Point C Boulogne-Billancourt vous a-t-il aidées dans ce projet ?

Amela du Bessey : « Antoine a été décisif dans déclenchement du projet. Nous avons fait appel à lui à un moment où nous avions des contraintes de timing très fortes. La partie technique de notre projet était aboutie quand nous avons appris que nous étions lauréates de Parisculteurs et que nous allions pouvoir disposer d’une terrasse. C’était au printemps dernier et le cycle végétal du safran nous imposait de planter à la fin de l’été. Il fallait très vite trouver des financements sinon on ratait la saison. Antoine a bien compris l’urgence. Il nous a guidées dans la façon de procéder et nous a aiguillées vers un courtier, la solution pour obtenir un prêt dans les délais.

En parallèle, Antoine a travaillé avec nous le prévisionnel que nous avions ébauché pour qu’il soit en phase avec les attentes des banques. Sur le plan juridique, nous étions déjà constituées en SAS. Il a relu nos statuts et nous a confirmé que nous avions fait le bon choix. Enfin, il nous a mises en contact avec Pierre Bourdu d’In Extenso Boulogne-Billancourt qui est maintenant notre comptable.

Sans l’intervention d’Antoine, nous n’aurions pas pu démarrer notre projet si vite. Il a été réactif, efficace et on a senti sa volonté d’accompagner notre projet. Il a été très investi, bien plus qu’un simple prestataire à qui on demande une mission.

Et maintenant que fait In Extenso Boulogne-Billancourt pour Bien Elevées ?

Amela du Bessey : « Nous avons totalement externalisé la gestion-compta de Bien Elevées et c’est Pierre Bourdu qui s’en charge. C’est rassurant car nous voulons être vraiment solide du point de vue comptable. Une de mes sœurs a suivi la formation pour utiliser la plateforme InexWeb et fluidifier nos échanges avec Pierre.

Autre aspect sur lequel nous allons prochainement interroger Antoine et Pierre : des conseils  pour trouver des financement afin d’ouvrir d’autres terrasses l’été prochain. »


Bien Elevées

Amela Du Bessey
06 20 48 87 34
bienelevees.com